Mephisto – Klaus Man

Mephisto - Klaus Man

Le roman “Mephisto” raconte la carrière d’un grand comédien, à la fois ambitieux et lâche, prêt à toutes les compromissions avec le régime nazi, préférant sacrifier son honneur pour accéder à la gloire publique, même si c’est au prix d’une déchéance personnelle. Ce roman a été inspiré à Klaus Mann par la biographie de son beau-frère, l’acteur Gustav Gründgens. L’auteur pour sa part, faisant preuve d’une extrême lucidité dès le début, n’a jamais marqué la moindre hésitation et s’est toujours refusé à toute concession ou compromis avec le pouvoir en place. “Mephisto” est considéré comme l’un des meilleurs romans du xxe siècle.

Klaus Mann, né le 18 novembre 1906 à Munich, mort le 21 mai 1949 à Cannes, est un écrivain allemand. Il est le fils de l’écrivain Thomas Mann, le neveu de Heinrich Mann et le frère, entre autres, d’Erika et Golo Mann.
Entré en littérature dans les premières années de la République de Weimar, il se montre d’abord sensible à un esthétisme inspiré par Stefan George et écrit La Danse pieuse, le premier roman allemand homosexuel. Quittant l’Allemagne lors de l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933, son oeuvre prend une nouvelle orientation, faisant le choix de l’engagement. Déchu de la nationalité allemande en 1935, il devient peu après citoyen tchécoslovaque. Installé aux États-Unis en 1938, il prend la nationalité américaine en 1943 et s’engage dans l’armée américaine. Victime de la drogue, dépressif, ne trouvant pas sa place dans l’Europe de l’après-guerre, il se suicide en avalant une forte dose de somnifères.
Son oeuvre, négligée de son vivant, n’a été redécouverte que bien des années après sa mort.
Il est aujourd’hui considéré comme l’un des représentants les plus importants de la littérature de langue allemande, en particulier de la littérature de l’émigration.

Source: http://books-home.com/rss.xml

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *