Jim Harrison – L'Été où il faillit mourir

Jim Harrison - L'Été où il faillit mourir

Dans ce recueil réunissant trois novellas, Jim Harrison se présente en toute virtuosité dans des registres qu’on aurait pu croire incompatibles. La novella qui donne son titre au livre, narre les dernières tribulations de Chien Brun, métis indien de la Péninsule Nord du Michigan. Les aventures de ce personnage sont racontées dans un délectable mélange de comédie et de tragédie soft. Epouses républicaines constitue un véritable tour de force. Jim Harrison met en scène trois femmes mariées, riches, républicaines, amies depuis toujours. Les voix de ces trois femmes sont crédibles, individualisées, réelles. On découvre un Jim ventriloquant trois épouses républicaines grand chic grand genre, leur inventant des voix effarées, passionnées, des larmes émouvantes ou ridicules, des répliques cinglantes ou naïves. Quant à la troisième novella du recueil, intitulée Traces, c’est une belle variation sur l’autobiographie de l’auteur, rédigée à la troisième personne, comme si Jim Harrison incarnait un personnage de roman, mais avec une écriture poétique transcendant le sujet et une liberté de ton qui nous font entrer de plain-pied dans la réalité de l’Amérique des années cinquante et soixante.

Source: http://books-home.com/rss.xml

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *