Condition première d'un travail non servile. L'herne

Condition première d'un travail non servile. L'herne

L’arbitraire humain contraint l’âme, sans qu’elle puisse s’en défendre, à craindre et à espérer. Il faut donc qu’il soit exclu du travail autant qu’il est possible. L’autorité ne doit y être présente que là où il est tout à fait impossible qu’elle soit absente. Ainsi la petite propriété paysanne vaut mieux que la grande. Dès lors, partout où la petite est possible, la grande est un mal. De même la fabrication de pièces usinées dans un petit atelier d’artisan vaut mieux que celle qui se fait sous les ordres d’un contremaître.
Job loue la mort de ce que l’esclave n’y entend plus la voix de son maître. Toutes les fois que la voix qui commande se fait entendre alors qu’un arrangement praticable pourrait y substituer le silence, c’est un mal”.

Simone Weil est philosophe et écrivain français. Normalienne, agrégée de philosophie, elle travailla en usine, prit part à la guerre d’Espagne aux côtés des Républicains, avant de rejoindre la “France Libre” à Londres, où elle mourut à l’âge de 34 ans. Par ses apports à la philosophie, à la critique politique et à la spiritualité d’inspiration chrétienne, elle peut être considérée comme l’un des penseurs majeurs de notre temps.
Ses Œuvres complètes, en seize volumes, sont en cours de publication chez Gallimard.

Source: http://books-home.com/rss.xml

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *